06-35-59-80-15 saveursdespagne@gmail.com

Saveurs d’Espagne (Traiteur Espagnol Loire)- Historique

Cette idée d’entreprendre, trouve son impulsion dans une volonté claire: sauvegarder et valoriser la mémoire et l’héritage de mon papa. En hommage au savoir faire qu’il m’a transmis et aux saveurs qu’il m’a fait découvri étant petite.

parts de paellas servis même si on en est plus trop sûr!

années d'expérience

L’histoire de Saveurs d’Espagne, traiteur près d’Yssingeaux (Haute-Loire 43)

 

Créé en juin 2011 notre petite entreprise “Saveurs d’Espagne” se voulait de faire découvrir le vrai goût de l’authentique paëlla ainsi que toutes les autres spécialités moins connues de l’Espagne. Nous restons toujours quel que soit le plat dans le principe de la qualité, et tout est réalisé par nos soins.

Aujourd’hui, nous avons réalisé plus de 1000 paëllas géantes, ou de groupes notamment dans la région de Saint-Etienne, de Firminy ou encore de Montbrison. Serez vous les prochains ?

Vous connaissez donc mes origines, je me dois alors de vous informer d’une chose. Désolé, mais c’est nécessaire. Pour un espagnol, mélanger le chorizo avec des fruits de mer ou du poisson est une vraie atrocité! Les crevettes avec du chorizo ne sont pas un repas espagnol! Même si vous les manger dans un restaurant soit-disant espagnol. Ne vous y trompez plus. Pour cela, nos tapas et différents plats sont une combinaison d’ingrédients jugés adéquats pour un espagnol.

Si vraiment vous êtes un fanatique de chorizo, dites le nous et nous saurons trouver le plat qu’il vous faut.

L’histoire d’un village

Ma maman est andalouse et mon papa, est un maño. C’est ainsi que l’on nomme les habitants de la région d’Aragon, région considéré comme communauté autonome.

Mequinenza, mon village, le voici . C’est une petite ville espagnole au nord-est de la péninsule ibérique. C’est un village bilingue : la langue officielle est le castillan mais la première langue parlée est le catalan. Il existe un ancien village de Mequinenza, qui disparu totalement en 1966 lorsque un barrage haut de 79 mètres vit le jour. Désormais existe un immense lac artificielle baptisé « Mer d’Aragon ». Sous ce lac, la maison de mes grands-parents, la ou je suis née. Le village n’est plus, mais il à comme qui dirais, évolué, et les souvenir perdurent.